De nombreux français traversent la Manche pour aller vivre à Londres. Les futurs expatriés ont de nombreuses questions en tête : est-il facile de trouver un appartement à Londres ? Quels sont les prix des loyers à Londres ? Est-il facile de trouver un travail à Londres ?… Les réponses à ces questions sur l’expatriation à Londres ci-dessous.

S’installer à Londres : trouver un appartement à louer

Le prix des loyers à Londres est très cher et souvent payable mensuellement même si le prix est généralement indiqué à la semaine. Un appartement correct de 3 chambres en zone 2 coûte en moyenne £1200 par mois (£300/semaine).

Londres étant une très grosse ville, vous pouvez aller en zone 3, 4…6. mais ne perdez pas de vue que, plus vous vous éloignez, plus le coût du ticket de transport est important (cf section transports).

Parmi les quartiers les plus prisés, on trouve Hampstead, Little Venice, Notting Hill, Kensington et Chelsea. West London est généralement plus cher que l’est, le sud ou le nord. A contrario, le sud de la rivière (South of the River) est meilleur marché.

Pour trouver un appartement, on vous conseille des sites internet comme moveflat ou Gumtree, bien que la référence sur Londres reste la version papier de Loot (nous vous conseillons plutôt de l’acheter en fin ou début de semaine …et surtout d’être rapide).

Vous trouverez aussi beaucoup d’agences immobilières sur internet, voir par exemple le site de net-lettings.co.uk. Il vous faudra prévoir un mois de caution, et un mois de loyer d’avance. Vous signerez un contrat pour 6 mois ou 1 an. Dans ce dernier cas, vous pouvez ajouter une “Breaking Clause” qui vous permet (avec un préavis d’un mois) de quitter le logement plus tôt que la date spécifiée par le contrat. Il est recommandé de demander cette option. Dans le cas contraire, le propriétaire pourra exiger tous les mois de loyer dus même si vous n’occupez plus l’appartement.

Comme dans toutes les villes occidentales où le prix du loyer atteint des sommets, Londres connaît un développement toujours plus important des colocations. C’est un moyen très sympa de rencontrer du monde, d’apprendre l’anglais, et de se loger avec un budget plus réduit. Si la colocation est très répandue chez les étudiants, elle s’étend à une nouvelle tranche d’âge de 25-40 ans.

Ultime surprise à payer en plus du loyer … la Council Tax, dont le montant dépend du quartier dans lequel vous vivez et de la superficie de l’appartement et en général c’est assez cher (entre £20 et £50 par mois).

Trouver un travail à Londres

Sachez que vos CV et lettre de motivation doivent être tapés. La partie “Expérience Professionnelle” doit être développée en commençant par la plus récente. Un CV devra contenir de préférence plusieurs pages (entre 2-3) car les employeurs apprécient les détails qui sont indiqués sur les compétences et expériences précédentes.

Les agences nationales pour l’emploi sont appelées Job Centres. En tant que ressortissant de l’union Européenne, vous pouvez consulter la documentation et demander des informations. Une des forces des Job Centres, ce sont ces bornes à écran tactile qui vous permettent de visualiser quelles sont les offres disponibles sur le réseau. Il faut savoir que les allocations chômage ne permettent pas de survivre (compter environ £200 par mois pour 6 mois).

Vous trouverez dans la plupart des journaux des offres d’emploi. Parmi les sites web, on peut citer jobs.efinancialcareers.co.uk, jobserve.co.uk, jobsites.co.uk, monster.co.uk, …

Une fois votre contrat de travail signé (ou avec une lettre de votre futur employeur), allez au JobCentre qui vous délivrera votre numéro national d’assurance (National Insurance Number – NIN). Il est utilisé pour enregistrer vos contributions sociales.

Pour la recherche de stages ou de jobs, vous pouvez vous adresser au Centre Charles Péguy (http://www.centrecharlespeguy.co.uk) Ce centre Français est une référence sur Londres.

Vivre à Londres : la retraite des expatriés ?

Beaucoup des sociétés offrent un plan de retraite. Pour les plus petites sociétés, vous devrez probablement souscrire un plan d’épargne retraite privé.

En Grande-Bretagne, la retraite est basée sur des fonds d’investissement capitalistiques. Votre société vous donnera le choix entre plusieurs plans plus ou moins risqués. Un pourcentage de votre salaire sera investi (La société versera un complément ; par exemple vous donnez 5% et la société vous accorde 2-3%). Le niveau de votre contribution volontaire peut varier au fil des années.

L’âge normal de départ à la retraite est de 65 ans.

Bon à savoir : Lorsque vous travaillez dans l’Union Européenne et que vous payez des cotisations sociales dans le pays d’accueil, le droit social communautaire s’applique, et vous continuez d’acquérir normalement vos droits en termes de trimestres (temps) pour le régime de retraite général.

De plus, pour permettre aux salariés français expatriés de conserver leurs droits, 3 organismes spécialistes proposent une protection sociale dans une continuité totale avec les régimes français. Il s’agit de la CFE (Caisse des Français de l’Etranger) pour ce qui concerne les risques maladie, maternité, invalidité, accidents du travail, maladies professionnelles et vieillesse, La CRE et l’IRCAFEX pour la retraite complémentaire des expatriés et le GARP pour l’assurance chômage des salariés expatriés

Vivre à Londres : les transports

La ville de Londres est découpée en 6 zones circulaires pour les transports publics. Pour chaque zone il y a un prix différent. Le métro (tube ou underground) est un système de 11 lignes. Il s’agit du plus vieux métro du monde (1863). Le prix d’un ticket de métro est de £4 (£1.60 avec Oyster card, carte d’abonnement magnétique). Le bus est bien sûr moins cher, plus lent, mais cela permet de visiter Londres. Si vous avez une voiture n’oubliez pas qu’ici on conduit du côté gauche de la route ! De plus, en 2005, Londres a instauré un péage urbain (Congestion Charge) de £8 (12 €) par jour pour conduire ou stationner un véhicule dans les rues du centre de Londres.(voir plan du métro de Londres)

Vivre à Londres : le climat

La pluie est présente à Londres toute l’année. Ce n’est donc pas pour le soleil que l’on vient s’expatrier à Londres ! Même l’été est pluvieux, et d’après ce site consacré au climat à Londres, seul le mois de septembre serait plutôt « favorable » climatiquement. Vous voila prévenus ! A voir également, le site weatherbase sur Londres.